Accueil » Partages… » Vaincre la dépendance affective

Vaincre la dépendance affective

  • par
vaincre la dépendance affective reso

La dépendance affective est un état psychologique qui se produit généralement dans nos relations personnelles (membre de la famille, partenaire amoureux, ami). Comment vaincre cette dépendance et quels sont les signes pour se libérer de cette accoutumance affective ?

La dépendance affective, ou émotionnelle, c’est quoi ?

Avant de savoir comment vaincre un état de dépendance affective, il est important de mettre des mots sur les maux. Cet état de dépendance émotionnelle affecte de nombreuses personnes, beaucoup plus que l’on ne pense. Et ces personnes ne prennent pas conscience de cet état. Elles sont dépendantes affectivement, et donc émotionnellement, et ont un grand manque de maîtrise de Soi, ressentant un grand malaise intérieur lorsqu’elles ne sont pas à proximité de la personne dont elles dépendent. Comme un besoin insatiable d’être avec cette personne, et incapable de rompre les liens qui les unissent. Ce qui alimente par conséquent une relation de domination : la santé émotionnelle est alors affectée par ce type de relation toxique.

Si nous permettons à notre bonheur de trop dépendre d’une autre personne, cela peut entraîner des conséquences dangereuses pour notre tranquillité d’esprit et surtout, notre bien-être. La dépendance affective et émotionnelle est une vraie difficulté à surmonter… Car souvent, il est facile de confondre des sentiments d’obsession ou de dépendance, avec des sentiments d’amour ou d’attirance. Il est donc aisé de se perdre dans ces sentiments et, s’ils ne sont pas correctement identifiés, aisé de perdre son authenticité. Bien que nous confondions souvent les personnes dépendantes affectivement et émotionnellement avec des personnes passives ou soumises, ce n’est pas toujours le cas…

Quels sont les signes d’une personne émotionnellement dépendante ?

Une personne est dans un état de dépendance affective, ou émotionnellement dépendante lorsqu’elle :

  • a un besoin d’être rassuré et de recevoir des conseils des autres, même pour des décisions mineures de la vie quotidienne ;
  • demande à d’autres de l’aider à assumer ses responsabilités ;
  • craint d’être en désaccord avec les autres et a peur de la désapprobation, un état de soumission pour ne pas contrarier l’autre ;
  • a des difficultés à démarrer des projets sans le soutien des autres ;
  • manifeste un besoin excessif de soins et de soutien de la part des autres ;
  • se sent vulnérable et impuissante lorsqu’elle est seule ;
  • cherche désespérément une nouvelle relation quand elle sent que l’actuelle se termine, ou alors n’abandonne pas l’autre même si la relation ne la rend pas heureuse ;
  • est irréaliste et ne supporte pas d’être laissé seul par les autres, comme abandonné ;
  • se sent souvent inférieur aux autres et estiment qu’elle n’est pas assez bien pour l’autre, même jusqu’à être obsédé par l’idée d’être trompé ;

Il est également constaté que les peurs des personnes affectivement dépendantes viennent de leurs traumatismes et déceptions d’enfance. Des blessures profondément enracinées qui peut se manifester aussi par un sentiment constant d’anxiété. Un sentiment qui les empêche d’accepter les souffrances psychologiques et physiques qui accompagnent l’amour et la perte.


comment vaincre dependance affective

Comment vaincre un état de dépendance affective ?

Une des meilleures méthodes pour se libérer, guérir, voir prévenir, d’une dépendance affective est de maintenir une bonne santé émotionnelle.

En clair, une méthode efficiente de libération, de guérison, est de cultiver l’affirmation de Soi, de renforcer la confiance de Soi, de nourrir l’estime de Soi et sa propre croissance personnelle.

Voici 9 processus de libération affective et émotionnelle que nous vous partageons :

1. L’affirmation de soi : être là pour nous-même

Nous voulons tous nous connecter avec d’autres personnes, mais c’est notre connexion à nous-même, à Soi, qui a les pouvoirs les plus transformateurs. Il est important d’apprendre à prendre soin de nous et il est important d’apprendre que nous pouvons compter sur nous-même, quoi que nous vivions.

2. Arrêter de renoncer à ses responsabilités

Etre gentil et bienveillant avec Soi, en ayant le courage de défendre les choses dont nous avons le plus besoin. Car personne d’autre que nous ne fournira ces choses. Afin de devenir la version la plus forte et la plus stable de Soi, nous devons être capables de développer notre propre autonomie. D’autant que nos besoins ne sont pas la responsabilité de quelqu’un d’autre ! Les attitudes dans notre enfance ont pu dépendre de nos parents ou tuteurs, mais nos attitudes adultes ne dépendent que de nous.

3. Se respecter

C’est l’aide la plus inestimable pour changer pour le mieux. C’est souvent notre enfant intérieur brisé qui est ”responsable” des déchirements de notre vie d’adulte. Lorsque nous permettons à notre enfant intérieur d’être vulnérable, nous nous permettons d’être tels que nous sommes. Aider cet enfant brisé avec une intention aimante nous permet de nous exprimer honnêtement et ouvertement.

4. Ne pas ignorer sa propre cruauté émotionnelle

Se juger durement est un mécanisme d’adaptation. Mais c’est un mécanisme qui fait plus de mal que de bien. Lorsque nous sommes trop durs envers nous-mêmes, nous commençons à fuir ce monologue intérieur et nous nous tournons vers les autres pour obtenir un répit. Nous pouvez annuler ce mécanisme d’autocritique en trouvant une meilleure façon de nous gérer nous-même et nos émotions lorsque les choses se corsent.

5. Explorer le passé

Explorer notre passé est la clé pour débloquer les blocages du moment : une grande partie de notre besoin provient des choses difficiles qui nous sont arrivées dans notre enfance, ou notre adolescence. En identifiant ces événements, puis en identifiant de meilleures façons d’y répondre, nous pouvons réparer les blessures du passé et aider à arrêter les schémas autodestructeurs qui nuisent tant à notre bien-être mental et physique.

6. Ne pas se laisser emporter par le désir

L’esprit humain est un maître lorsqu’il s’agit de nous convaincre que nous avons besoin de plus que ce dont nous avons réellement besoin… Cela est également vrai en ce qui concerne nos relations et ce sentiment d’amour que tant d’entre nous recherchent désespérément. En venant à considérer le détachement comme une forme de libération, vous pouvez vous libérer du besoin constant d’aimer et d’être aimé. Alors que le désir est une chose qui peut souvent nous orienter vers les choses qui nous procurent de la joie, il peut également nous guider vers des choses qui nous détruisent plutôt que de nous construire. Le désir nous laisse nous emporter par nos idées sur la façon dont la vie devrait être, et lorsque nous n’obtenons pas les choses que nous voulons, la déception nous blesse.

7. Cultiver la patience

Une partie de l’acceptation de l’indépendance affective et émotionnelle consiste à améliorer ses compétences, et à élever les choses que nous pouvons réellement faire pour nous-même. Développer ses compétences prend du temps, et il faut un engagement et une résolution de ne jamais se compromettre. Mais surtout, il faut de la patience, car, comme on dit : « Rome ne s’est pas construite en un jour ».

8. Abandonner les attentes idéalites

Être émotionnellement dépendant nous oblige à voir le monde d’une manière très biaisée. Oui car lorsque nous dépendons d’une autre personne de cette manière, nous devenons plus susceptible de trouver des excuses pour le mauvais comportement de l’autre, ou pire… de trouver des excuses pour le notre. L’illusion ? Pour nous libérer de notre dépendance vis-à-vis des autres, nous devons commencer à voir les choses, et les personnes, pour ce qu’elles sont vraiment plutôt que ce que nous nous voulons qu’elles soient.

9. Ne pas contrôler les autres

Les personnes émotionnellement dépendantes peuvent être tout aussi manipulatrices et contrôlantes que ceux qui ne le sont pas. Tout se résume à lâcher un besoin de contrôle. Moins nous nous sentons capable de faire les choses pour nous-même, plus nous en arriverons à exiger que les autres fassent ces choses pour nous ! Cela peut conduire à une manipulation émotionnelle et à une obsession du contrôle qui est préjudiciable non seulement pour nous, mais aussi à notre entourage.


A consulter également :

Se venger ou pardonner ?

Méthode pour savoir comment pardonner

La dualité : qu’est-ce c’est ?


Comme pour tout article et informations, ne croyez pas forcément tout ce qui est dit ou écrit : doutez, doutez, et doutez ! Faites vous votre propre avis, fiez vous à vos ressentis, faites vos propres recherches : la vérité n’est pas absolue 😉