Accueil » Partages… » Comment éviter d’être submergé par ses émotions négatives ? 3 étapes clés pour comprendre et gérer les émotions négatives

Comment éviter d’être submergé par ses émotions négatives ? 3 étapes clés pour comprendre et gérer les émotions négatives

  • par
stopper emotions négatives

Afin d’apprendre à mieux gérer et arrêter d’être submergé par ses émotions négatives en 3 étapes clés, il est d’abord intéressant de comprendre les émotions négatives et de s’interroger sur l’étymologie du mot ‘’émotion’’. Le mot émotion est un dérivé du latin ‘’emovere’’, et tout de suite, il est pertinent de remarquer que la définition 1ère peut se traduire par ‘’sortir’’ ou ‘’traverser’’. D’ailleurs, par décomposition,‘’e’’ (ou ‘’ex’’), peut se traduire par ‘’hors de ‘’, et ‘’movere’’ peut se traduire par ‘’mouvement’’ : l’émotion, particulièrement les émotions négatives, voudrait dire littéralement ‘’mouvement hors de’’… C’est peut-être pourquoi nous ressentons des effets indésirables et peu agréables lorsque nous nous résistons face aux mouvements de nos émotions négatives ?

L’émotion négative : son mouvement

Dans nos émotions, nous prêtons généralement plus d’attention à nos émotions dites négatives (la colère, la peur, la tristesse, la douleur, par exemple). Beaucoup perçoivent les émotions négatives comme quelque chose dont il faut absolument se débarrasser car elles procurent des effets désagréables et indésirables, et c’est une réaction normale.

Mais comme le suggère la définition, il suffirait simplement de laisser ses émotions négatives en mouvement à travers nous, et elles finiraient par sortir hors de nous, ou s’évacuer naturellement. Si nous tentons de s’accrocher à elles, en leur donnant trop d’importance donc, en voulant les rejeter, il y a alors fort à parier que ces émotions négatives perturberaient notre énergie, notre joie de vivre, notre esprit, nos pensées…

Chaque émotion négative suit un parcours bien établi, comme un cycle :

1. Une situation, un évènement, un geste, ou une parole, nous fait vivre quelque chose de désagréable, d’inconfortable ;

2. A partir de nos croyances, de nos schémas de fonctionnements, nous mettons alors des mots pour nous raconter une histoire sur ce qui a été vécu ;

3. Ces mots se transforment en nous sous forme d’un ressenti, d’une émotion ;

4. L’émotion commence alors son petit chemin en nous, à nous traverser, engendrant même souvent un changement de notre comportement, et alimentant notre esprit… ;

5. Et n’oublions par notre cher ego dans tout cela : notre ego, dans son rôle de chef de la sécurité, associe alors l’émotion désagréable naissante à une menace. Il essaie donc, en même temps, de distraire notre esprit afin de renier ces sensations désagréables procurées par l’émotion négative…

Un cercle sans fin tant que nous ne laissons pas l’émotion négative suivre son cheminement naturel.

Au final, plus nous opposons de la résistance à une émotion négative, plus elle devient puissante. Les émotions négatives nous fatiguent alors de plus en plus, nous retiennent pour avancer, car, bien souvent, nous passons de l’étape 1, à directement l’étape 4, sans passer par les étapes 2 et 3.

Comment gérer les émotions négatives en 3 étapes clés

  • Prendre en considération chaque émotion négative lorsqu’elle se manifeste, la nommer, l’écouter, décrire ce que vous ressentez à ce moment-là dans votre corps, dans votre esprit. Le tout, en restant bien rationnel, centré sur vous, avec un état d’esprit de responsabilisation.
  • Puis, plus vous ressentez pleinement et décrivez l’émotion, plus vous l’accueillez et l’écoutez : plus elle change toute seule, comme par magie, en une nouvelle émotion. Et ce, durant tout le temps nécessaire pour vous, pour la prendre en considération, pour prendre pleine conscience de ce que cette émotion veut vous dire.
  • Et au fur et à mesure que vous ressentez et accueillez de plus en plus cette émotion, vous l’aidez à suivre son cycle naturel. Car en ne lui opposant aucune forme de résistance, en ne l’empêchant pas de suivre son parcours, l’émotion se transmute alors en une émotion positive car elle cesse d’être nourrie, et suit son chemin naturel pour terminer en dehors de vous…

Stopper les émotions négatives

Il est d’ailleurs souvent associé l’élément ‘’Eau’’ aux émotions, et nous pouvons facilement imager cela, notre corps étant composé en majorité d’eau !

Prenons par exemple une baignoire remplie d’eau, et un récipient hermétique, un flacon par exemple (extérieure à la baignoire d’eau donc). Plongeons le flacon le plus profondément possible dans de l’eau. Déjà, il faut exercer une certaine force pour maintenir le flacon sous l’eau. Et résultat, sans entrer dans des explications de science physique : quand nous relâchons le flacon, il se propulse brusquement pour remonter à la surface. La nature est bien faite !

Imaginez donc si, à votre tour, vous tentez d’enfouir, de refouler ou d’arrêter une émotion avec force en vous : elle ne cessera jamais de refaire surface, en vous fatiguant, tant que vous ne cesserez pas de vouloir la refouler, de la rejeter, de lui résister…

Nous sommes tous constitués de la même façon, avec un cœur, un esprit, un ego… nous sommes tous des êtres humains, nous sommes tous imparfaits : ressentir des émotions fait partie de nous, nous ne pouvons pas le rejeter. Si nous acceptons, comprenons, prenons complètement conscience, et surtout, cessons de vouloir stopper ou arrêter nos émotions négatives lorsqu’elles se manifestent, nous pouvons alors mieux naviguer sur le fil de l’eau de la vie, car nous les autorisons à s’exprimer, à être ressenties.

Nos émotions négatives suivront leur mouvement naturel à travers nous et se transformeront d’elles-mêmes pour aller hors de nous !


A consulter également :

Se reconnecter à ses émotions : se débloquer émotionnellement

6 pratiques quotidiennes pour développer la confiance en soi

Guérir de ses 5 blessures émotionnelles

5 conseils pratiques pour être une personne authentique


Comme pour tout article et informations, ne croyez pas forcément tout ce qui est dit ou écrit : doutez, doutez, et doutez ! Faites vous votre propre avis, fiez vous à vos ressentis, faites vos propres recherches : la vérité n’est pas absolue 😉


Les derniers articles :