Accueil » Partages… » L’énergie féminine : intuition, émotions, conscience féminine

L’énergie féminine : intuition, émotions, conscience féminine

energie feminine

L’exploration et l’intégration de l’énergie féminine nécessitent un esprit volontaire

Nous avons le pouvoir de ‘’ressentir’’ à l’aide d’une interaction complexe entre notre Âme et notre corps. Ces ressentis nous font connaître des sentiments. Des sentiments généralement nuancés qui nous donnent des informations sur ce que nous vivons à un instant T. C’est la base de l’énergie féminine. Chaque fois que nous ressentons quelque chose, nous percevons des informations qui nous permettent de traiter l’expérience du moment pour en tirer le meilleur bénéfice pour nous-même.

Lorsque nous sommes équilibrés (dans tous les sens du terme) à chaque moment de vie, il y a une considération de ce que nous avons vécu au niveau cognitif (c’est la pensée), de nos sentiments et de notre lecture intuitive (notre intuition). En fait, nous voulons tous que les 3 fonctionnent pleinement à chaque instant, que les 3 soient alignés : c’est la fonction de l’énergie féminine, la fonction de ressenti, ou communément appelé conscience féminine.

Energie féminine et intuition

L’intuition est reliée au côté féminin. Nous utilisons cette façon de ressentir la réalité pour découvrir l’invisible. L’intuition a cette capacité pour pouvoir lire plus profondément les informations. Nous savons tous bien que les personnes que nous rencontrons pour la 1ère fois cherchent toutes à cacher des aspects d’eux-mêmes au départ, quelques soient les raisons. Notre intuition cherchera alors à déterminer si le fait de nous impliquer donnera un bon ou un mauvais résultat, sans le savoir avec certitude. En fait, c’est possible de le savoir car notre fonction intuitive sait lire l’énergie. L’énergie ne peut pas être cachée.

Lors des rencontres suivantes avec une personne, nous sommes ensuite davantage gouvernés par nos sentiments. Même si notre intuition a eu un sentiment positif de la 1ère rencontre, nous voulons tout de même ressentir comme une validation pour pouvoir approfondir cette rencontre. Et cela sera effectué par notre côté féminin.

L’énergie féminine positive est en fait la considération en même temps des sentiments, et des émotions. Il est très important de bien faire la distinction entre les émotions et les sentiments, car chaque information devra être traitée de façon différente. Les émotions sont des réactions causées par des circonstances extérieures qui affectent notre bien-être. Nos propres pensées peuvent aussi provoquer des réactions émotionnelles. La connaissance de nos émotions consiste à évaluer dès que possible si notre état émotionnel est en accord avec notre sens de la réalité.

Energie féminine et émotions : la gestion émotionnelle

Pourquoi connaître nos émotions ? Car nous interprétons la réalité en se prenant comme repère un moment où nous avons été blessés ou compromis. Et ce, jusqu’à l’instant où nous apprenons un processus pour éviter cela. La meilleure façon de traiter nos émotions est de se retirer, de prendre du recul pour explorer ce qui s’est passé. Il est important de faire rapidement la distinction entre ce qui s’est réellement passé et ce que nous pensons qu’il s’est passé. Il faut alors là faire appel à notre côté masculin, l’énergie masculine, positive, qui apportera un équilibre pour aider à cette distinction. Sinon, nous nous mettons en difficulté lorsque nous laissons inconsciemment se développer en nous une interprétation négative et erroné de ce qu’il s’est réellement passé. Ce que l’on appelé l’énergie féminine négative.

A partir de notre féminin négatif, nous pouvons devenir explosifs, voir très effrayés avant d’avoir fait le nécessaire dans notre gestion émotionnelle. Les personnes dans cet état laissent souvent leurs émotions les envahir. Ce qui peut d’ailleurs affecter négativement les autres, ou, si elles sont très gênées de l’expérience négative, peuvent générer une colère intérieure, et se sentir ensuite déprimée ou anxieux. Mais au lieu de cela, nous avons le pouvoir de regarder activement notre état émotionnel.

Une autre expression du féminin négatif est le rejet de notre côté masculin lorsque ce dernier essaie de raisonner à travers des situations émotionnelles. C’est l’équivalent de refuser de voir la situation d’une manière plus objective. Cela peut se produire lorsque nous rejetons notre pensée rationnelle en faveur de rester dans une posture de victime. Cette expression féminine négative se manifeste lorsque nous ne voulons pas nous lancer dans une solution raisonnable, préférant nous accrocher à nos émotions trop longtemps. Cela crée un conflit intérieur, car notre esprit aimerait résoudre les problèmes et passer à autre chose, mais nos émotions refusent obstinément de faire le travail approprié.

Si vous ne savez pas ce que vous ressentez, demandez de l’aide. Demandez à une personne consciente de vous aider à vous mettre à l’écoute de ce que vous ressentez. Il existe des exercices que vous pouvez faire pour déclencher ce processus. Surtout, méfiez-vous de trop vous identifier à chaque émotion qui surgit. Les émotions doivent être considérées comme un retour supplémentaire indiquant que quelque chose se passe à l’intérieur, mais ne laissez pas l’émotion dicter la vérité sur ce qui s’est passé. Validez l’émotion, puis amenez votre esprit dans l’image pour raisonner sur ce qui s’est réellement passé avant d’essayer de réagir trop rapidement.

Les Sentiments

Il est sage de vérifier quotidiennement nos émotions et nos sentiments. Les émotions sont très fugaces et peuvent changer rapidement. Notre tâche est de les surveiller et de les traiter afin d’éviter de devenir de mauvaise humeur ou de nourrir en nous un faux récit de ce qui s’est réellement passé.

Les sentiments représentent en fait notre vérité la plus profonde. Ils sont la vérité de notre âme et ont tendance à changer progressivement au fil du temps. Il est important de revoir et de refléter régulièrement nos sentiments : nos espoirs, nos rêves, notre vie spirituelle, notre santé, nos relations intimes, nos relations familiales, notre vie professionnelle, et notre rapport à l’argent. Cela étant, la façon dont nous hiérarchisons ces sentiments ne dépend que de chacun. Simplement, pour ceux qui recherchent la vraie libération intérieure, la vie spirituelle serait idéalement la priorité numéro un.

Idéalement, en étant une personne équilibrée, nous sommes conscients de ce que nous pensons de chaque domaine de notre vie, en honorant nos sentiments. Attention ! Cela ne signifie absolument pas que chaque domaine doit être parfait au final, car ce n’est pas possible. Mais, en étant préoccupés par l’état de chaque domaine, nous ne permettons pas aux énergies négatives et toxiques de rester sans réponse et de prendre de la place inutile.

En honorant nos sentiments, nous ajustons en permanence notre vie intérieure et notre vie extérieure pour entrer dans une plus grande harmonie avec la Vérité.

Ce qui rend tout cela positif, c’est l’amour. Nous devrions aimer nos sentiments, qu’ils soient considérés comme positifs, neutres ou négatifs. Nous n’aimerions peut-être pas nous sentir seul, mais il n’est pas utile non plus de rejeter ce sentiment sans reconnaître les informations qu’il nous fournit. Se sentir seul c’est notre âme qui veut que nous fassions quelque chose de précis sur une expérience.

Sous-évaluaer nos sentiments, ou les rejeter, signifie que nous ne les aimons pas et que nous ne nous investissons pas le temps nécessaire afin de les traiter. Les personnes qui font cela ont tendance à vivre davantage par leurs pensées et leurs émotions. Ils peuvent être très critiques à l’égard des sentiments des autres car ils ont rejeté les leurs. Lorsque des sentiments s’accumulent chez des personnes très enivrantes, elles ont tendance à ne pas disposer d’un processus fiable pour les traverser et deviennent ainsi très anxieuses ou déprimées, car cela devient trop, le vase déborde.

Il n’y a pas de recettes magiques, l’équilibre est une clé. D’abord, prendre la ferme décision de valoriser nos sentiments. Puis s’entraîner à remarquer de légères nuances ou des changements dans nos sentiments et nos émotions. Donner la priorité à l’examen et au traitement des sentiments en méditation, qui aidera à se retrouver seul pour comprendre et valider nos sentiments.

Une fois que nous avons exprimé nos sentiments en interne, et que notre propre esprit les a reconnus, laissez votre esprit commencer à présenter de nouvelles options. Le féminin positif en vous peut ressentir chacune de ces suggestions. De cette façon, il y aura un va-et-vient constant entre la fonction de penser et la fonction de ressentir. Nous l’appelons le mariage spirituel ou intérieur. Cela fonctionne parce que l’homme en vous aime la femme en vous et vice versa !

Fausse énergie féminine ?!

Enfin, parlons du faux féminin ! La fausse expression féminine se produit lorsqu’une personne agit comme si elle a une énergie féminine équilibrée mais qu’elle manque encore de développement. Ceci est bien visible dans les expressions exagérées de sentiments. Par exemple, si nous entendons quelqu’un parler d’une voix exagérée au sujet de ce qu’elle aime quelque chose ou à quel point c’est incroyable : lorsque l’énergie est déséquilibrée, cela nous semblera peu sincère. C’est en fait une personne qui essaie d’agir comme si elle accordait une grande importance à ses sentiments mais n’avait pas encore vraiment intégré ses sentiments !

Parfois aussi, chez les hommes qui agissent d’une manière extrêmement gentille, super positive, trop intéressés : ils expriment une fausse féminité. Il arrive que les hommes essaient d’être sensibles car ils pensent que les femmes aiment ça. En réalité, personne ne se sent bien avec une fausse féminité. C’est trop exagéré et c’est faux ! En revanche, certaines personnes ont tendance à exprimer leurs sentiments de manière large, mais pour eux, c’est authentique. Nous pouvons alors sentir la différence entre une personne qui essaie d’exprimer ses sentiments trop fort et une personne qui sait réellement ce qu’elle ressent et qui est confiant de partager cela.


A consulter également :

L’âme : comment définir l’âme et le cheminement vers l’âme ?

Couper des liens karmiques

La méditation : comment méditer en pleine conscience


Comme pour tout article et informations, ne croyez pas forcément tout ce qui est dit ou écrit : doutez, doutez, et doutez ! Faites vous votre propre avis, fiez vous à vos ressentis, faites vos propres recherches : la vérité n’est pas absolue 😉