Accueil » Partages… » 3 clés pour réussir à lâcher-prise

3 clés pour réussir à lâcher-prise

  • par
comment lacher prise

En quoi le lâcher-prise aide à se libérer du passé ?

Il y a bien évidement des choses dans la vie auxquelles nous nous accrochons tous. Cela peut-être des sentiments ou des ressentiments (un amour non partagé, de la colère, un espoir, une obsession de vengeance, etc…), ou bien encore certaines pensées, certaines croyances, voir aussi certains comportements. En résumé, des choses avec lesquelles nous nous faisons du mal, des choses qui nous retiennent de nous sentir mieux. Le lâcher-prise est alors l’un des outils le plus stimulant que nous pouvons nous accorder afin de nous libérer de situations ou personnes toxiques, de sentiments inconfortables, ou de pensées limitantes.

Mais ne nous y trompons pas, lâcher-prise ne signifie pas abandonner ! Attention, car à l’inverse d’un signe de faiblesse, le lâcher-prise est une intense force intérieure qui nourrit notre pouvoir de guérison, qui nourrit les actions et comportements que nous pouvons entreprendre pour progresser et évoluer.

Comment lâcher-prise ?

1. Lâcher-prise : l’acceptation

Il est tout à fait normal de ressentir de la colère ou de la tristesse après certains moments désagréables (une relation qui ne fonctionne pas ou une rupture, un emploi non obtenu, etc…), mais il est tout aussi important de faire un effort conscient de dépasser cela juste après (et nous ne parlerons pas ici de deuil, cela sera développé dans un article dédié). Ce qui est passé, est passé, même si nous avons du mal à abandonner ce qu’une situation ou une personne nous a procuré comme réaction ou ressentiment.

Cela est dû à un manque d’acceptation. Tant que nous n’avons pas accepter la situation, alors nous ne pouvons pas évoluer et aller de l’avant à nouveau.

Cependant, accepter une situation ne veut pas dire apprendre à aimer ce qui s’est passé ! Le lâcher-prise nous apprend à accepter une situation exactement telle qu’elle s’est déroulée, sans se faire de film, et de passer à autre chose. En lâchant-prise, en acceptant, nous arrêtons de gaspiller de l’énergie à essayer de changer une situation. La situation s’est déroulée et est terminée, il est trop tard pour contrôler ce qui s’est passé, mais, nous avons le pouvoir de contrôler la suite pour nous !


2. Lâcher-prise : le moment présent

En étant authentique, honnête avec nous-même, nous avons le pouvoir d’évaluer les choses de notre vie qui nous font du bien, et au contraire, celles qui nous retiennent et nous procurent un sentiment inconfortable. Une des vertus du lâcher-prise est la possibilité de répertorier tout cela (au niveau de nos relations, de nos pensées, de nos comportements, etc…). Le lâcher-prise permet de ne plus résister, de ne plus jeter nos forces dans des luttes inutiles pour s’accrocher à des choses peu significatives, et ce, au profit d’instants sains et satisfaisants qui se présentent à nous à tout moment.

Il est nécessaire de prendre consciemment la décision de ne plus retenir les personnes ou les choses qui desservent notre épanouissement. En pratiquant cet aspect du lâcher-prise, nous nous permettons de créer à nouveau de l’espace en nous pour accueillir des choses plus agréables, et meilleures.


3. Lâcher-prise : le pardon

Bien naturellement que lorsque nous sommes blessés par une personne, nous ressentons alors de la colère, ou de la tristesse, ou encore du chagrin même. C’est évident qu’au 1er abord nous ne pouvons pas contrôler ces sentiments. Mais beaucoup de problèmes surviennent lorsque nous donnons trop d’importance à ces émotions négatives. Et ce, jusqu’à alimenter en nous un désir de vengeance, ou, l’illusion de se forger une carapace pour de futures éventuelles situations similaires. En fait, de tels comportements ne permettront alors pas de laisser de la place pour autre chose dans notre vie…

Tant que nous n’abandonnons pas ces émotions négatives, tant que nous ne pardonnons pas, nous ne pouvons aller de l’avant à nouveau. Il est évident que nous ne voulons plus être les meilleurs amis du monde avec une personne qui nous a blessé, mais nous avons le pouvoir de changer notre état d’esprit afin qu’elle ne nous affecte plus de manière négative.

Pratiquer le lâcher-prise, savoir pardonner, c’est aussi pratiquer la compassion et l’empathie, ce qui nous aide à nous débarrasser de tous ces ressentiments, toutes ces émotions négatives, et nous aide à nous sentir plus positif et vivre de manière plus confortable.


A consulter également :

Se venger ou pardonner ? Comprendre le pardon

Comment développer la patience : 5 clés pour ne plus être impatient

Comprendre et gérer sa colère

Comment vaincre la dépendance affective ?


Comme pour tout article et informations, ne croyez pas forcément tout ce qui est dit ou écrit : doutez, doutez, et doutez ! Faites vous votre propre avis, fiez vous à vos ressentis, faites vos propres recherches : la vérité n’est pas absolue 😉


Les derniers articles :